/ bière

On a brassé notre bière à At Home Bière

Vendredi dernier, pour célébrer le dernier jour de stage de Marine parmi nous, Lucas et Arthur, les fondateurs de Wannabeer, nous ont invité à un atelier brassage chez At Home Bière à Bondues. Retour sur cette après-midi amusante et très intéressante.

Avant de commencer nous avons dû sélectionner le type de bière que nous voulions. Nous avons décidé de brasser une bière noire assez houblonnée, en somme donc une Black India Pale Ale ou Cascadian Dark Ale, pour éviter les foudres des plus cartésiens dû à l'incohérence du nom Black IPA.

La première étape du brassage consistait à peser et concasser nos 5 300 grammes de malt d'orge "Pilsner" et 350 grammes de malt d'orge "Carafa Spécial I". C'est ce dernier qui apportera la couleur noire à notre bière. Nous avons ensuite versé le mélange de malts dans la cuve contenant 20 litres d'eau à 63 degrés, tout en mélangeant continuellement pour éviter que des grumeaux se forment et se collent au fond de la cuve. Une fois la totalité versée il nous fallait remuer environs toutes les 5 minutes le mélange toujours chauffé à 63 degrés et cela pendant une demie-heure. Cette température permet la formation de sucres fermentescibles grâce à la décomposition de l'amidon présent dans le malt, qui permettra de créer l'alcool lors de la fermentation.

Brassage

Une fois cette étape achevée nous avons réalisé la même chose mais en augmentant la température à 72 degré. Cette température permet cette fois la formation de sucres non fermentescibles, qui apporteront du corps à la bière puisqu'ils ne seront pas transformés en alcool.

Brassage

Entre les étapes de brassage notre intervenant, Maxime, nous organisa de petites dégustations de bières locales en parallèle de cours de zythologie et d'explication sur les étapes de brassage.

Après une heure à extraire nos différents sucres, nous avons transvasé la maische dans la cuve de filtration. Les résidus de malt concassé appelés drêches décantent et forment un « gâteau » au fond de la cuve de filtration qui sert de véritable filtre naturel. On ouvre ensuite doucement le filtre afin de récupérer les premiers litres dans une grande carafe que nous avons ensuite remis dans la cuve de filtration, cela s'appelle la re-circulation du moût. Ensuite nous avons commencé à récupérer le moût dans la cuve d'ébullition, puis avons rincé les drêches avec de l'eau chauffée préalablement à 80 degrés pour récupérer le maximum de sucres.

Filtration

Puis nous avons porté à ébullition le contenu de notre cuve pour y ajouter 40 grammes de notre premier houblon, le "Northern Brewer" censé apporter à notre brassin une amertume relativement forte mais peu aromatique. Nous l'avons laissé tremper 1h.

Houblon

Après avoir dégusté la dernière IPA de la brasserie Hardy et les conseils de Maxime, nous avons ajouté 60 grammes de houblon "Chinook", qui contrairement au précédent est censé apporter des arômes exotiques et citronnés à notre bière. Nous avons laissé le houblon s'infuser 5 minutes en portant toujours à ébullition le contenu de la cuve.

On a fait ensuite ce qu'on appelle un whirlpool, c'est-à-dire un tourbillon dans la cuve qui va concentrer tous les "déchets" au centre de celle-ci.

Whirlpool de bière

Cette technique permet de récupérer une plus grosse quantité du brassin lors du transfert dans la cuve de fermentation, avant que les sédiments ne parviennent à boucher la sortie de la cuve.

Et voici ci-dessous la jolie couleur de notre bière, avec seulement 350 grammes de malt foncé contre 5 300 de malt Pilsner.

Black Hops avant fermentation

Encore un grand merci à Maxime pour son accueil, ses explications claires et sa bonne humeur ! On a d'ores et déjà hâte de récupérer et de goûter notre IPA noire une fois fermentée dans un peu moins d'un mois, que nous avons baptisée "Black Hops" ! :-)

alt